DESIGN, ÉCOLOGIE ET NORMATIVITÉS NOUVELLES #1 LE 19 NOVEMBRE

Cette séance de Design en Séminaire est la première d’un cycle de six, consacrées à cette thématique, coordonné par Anne Lefebvre, directrice du Centre de Recherche en Design (CDRED) et organisé avec le soutien de la MSH Paris-Saclay, du CDRED de l’ENS Paris-Saclay et de l’ENSCI-Les ateliers. Ce premier opus accueille James Auger, designer diplômé du RCA et professeur agrégé à l’Institut des Technologies interactives de Madère, Portugal.

" Quand la nécessité de nourrir une conscience écologique est désormais largement acquise, le design n’est pas condamné à ne pouvoir que résister ou céder à l’application des nouvelles normes environnementales qui s’appliqueraient de manière adventice à sa pratique, comme à toute pratique productive ou industrielle – des normes bien souvent vécues comme des freins à son inventivité.
Ce séminaire veut montrer qu’il est bien plutôt appelé à redécouvrir, point par point (quelque soient les questions environnementales considérées précisément), en qualité de discipline créatrice du projet travaillant à l’articulation de différentes dimensions du monde présent, sa capacité à inventer ou être source des normativités nouvelles."

Cette séance est coordonnée par :

  • Anne Lefebvre, maitresse de conférence en philosophie au département design de l’ENS Paris-Saclay, directrice du Centre de recherche en design (CDRED))
  • Clément Gaillard, designer, agrégé d’arts appliqués et doctorant (Institut de  géographie Paris 1 / ENS Paris-Saclay) 

Elle sera animée par Armand Behar, responsable programme recherche ENSCI

Ce cycle de 6 séances est organisé avec le soutien de la MSH Paris-Saclay, du CDRED de l’ENS Paris-Saclay et de l’ENSCI-Les Ateliers.
Design en séminaire, espace d’échanges et de réflexion sur les enjeux auxquels la recherche en design est confrontée, est initié par l’équipe de Recherche et le centre de documentation de l’ENSCI. Il génère une recherche en mouvement dans les domaines du numérique, de l’innovation sociale et publique, dans la science et dans les nouveaux modèles économiques et industriels.
Chaque thématique fait l’objet de plusieurs séances.