Les soutenances du Mastère Spécialisé Création et Technologie Contemporaine ont eu lieu les 8 et 9 octobre derniers

Les soutenances des Mastères spécialisés Création et technologie contemporaine ont eu lieu les 8 et 9 octobre 2018. Elles étaient ouvertes au public.

Les étudiants de la formation continue professionnelle ont soutenu devant le jury constitué de Jérôme Delormas, président, Pascal Valty, et Armand Béhar, responsable du mastère.

 

Les questions d'environnement, de développement durable, de co-conception, d'open création ont été au centre des préoccupations de ces jeunes professionnels venus explorer la technologie et son rapport à la société, à la personne.

 

Retrouvez les projets dans l'espace Vienot de l'ENSCI, du 5 décembre au 18 janvier 2019

Mastère Création et Technologie Contemporaine

Soutenance publique de la promotion 2017-2018
LUNDI 8 OCTOBRE


Gwenaelle Plédran
Titre du mémoire : Design en creux : paradoxes d'une stratégie de l'agir artistique entre art et design.
Directeur : Armand Béhar
Titre du projet :MEUH.
Directeur : Simon d'Hénin
MEUH
Une vache mange l'herbe de son espace de pâturage, rumine, filtre, digère et transmet les propriétés du terroir qu'elle occupe dans le lait qu'elle produit. Un process qualitatif ultra-local de fermentation…
 
Et si ce modèle de fermentation permettait une transmission du goût, une redécouverte du terroir, du sol et des bactéries qu’il contient ? A l'inverse de la vision sélective qui domine aujourd'hui, peut-on concevoir un rapport différent aux bactéries ? Favoriser le laisser-faire ? Se laisser surprendre ? Intégrer à notre alimentation les notions de plaisir, d’impact social et d’expérience gustative singulière, en incitant chacun à changer le regard sur le milieu qui l'entoure.

soutenance Gwenaelle Pledran, salle Perriand de l'ENSCI


Olivia Guérin Pétrement

Mémoire : le silence
Directrice : Caroline Bougourd
Projet : Polysensorialité architecturale
Directeur : Simon d’Hénin

echantillons silicone en forme de feuilles, extrait du diplôme d'Olivia Guerin Petremont
Claire Dumont
Titre projet : e-lément
sous la direction de Samuel Lacroix
Pensé dans un futur contexte énergétique, e-lément est un projet systémique qui amène à concevoir des dispositifs adaptés aux besoins des utilisateurs dans un accompagnement de gestion de l'électricité. Face à l’augmentation du prix et de la demande en énergie, cette gestion domestique doit être la moins contraignante possible pour l'usager. En produisant et en stockant une certaine quantité d’énergie renouvelable chez lui, il participe à la création d’un réseau énergétique plus local. Afin d'adapter sa consommation en fonction des flux et des prévisions énergétiques, la visualisation d'informations au sein de l'habitat est primordiale. Par des dispositifs discrets et non invasifs, l’utilisateur peut visualiser des données énergétiques ciblées et gérer sciemment sa dépense électrique.


dessin et schémas des processus de stockage de l'éléctricité et de redistribution dans la maison du diplôme de Claire Dumont


Serge PAYEN
Titre du mémoire : Mais tu fais quoi au juste ?
Directrice de mémoire: Caroline Bougourd

Titre du projet :
ZAG : Prolonger les possibilités de l'impression 3D à dépôt de fil
Directeur de projet :
Guillian Graves
Le projet ZAG est une exploration du potentiel de l'impression 3D à dépôt de fil.
Cette technologie, qui se diffuse dans les années 2010, a rapidement inspiré des utopies socio-économiques dans la vague du mouvement « Makers ». Mais aujourd'hui, près de dix ans plus tard, elle se retrouve surtout associée à la fabrication de « gadgets » sans qualités (coques de téléphones, figurines, etc).
Ce travail de recherche vise à mettre en valeur les qualités spécifiques de cette technique de fabrication. Un protocole d'expérimentation a permis de distinguer des propriétés structurelles, liées au principe même de l'impression 3D à dépôt de fil, applicables à des échelles et dans des domaines aussi variés que l'architecture, la mode, la robotique…

demonstration mécanique de pinement d'une pièce réalisée en impresssion 3 d par Serge Payen pour son diplôme


MARDI 9 OCTOBRE


MIGLIAVACCA Bruna
Titre du mémoire : Procédure Créative : la nature des observations.
Directrice : Caroline Bougourd
Titre du projet: A petit : cuisinons ensemble.
Directrice : Marie Coirié

le projet
Tous les soirs les parents et les enfants saccomplissent leur trilogie quotidienne « le bain, le dîner et le coucher ». Dans plusieurs foyers ce « tunnel » du soir est accompagné d’une ambiance d’impatience : l’enfant qui a faim et les parents qui sont fatigués. La tension dans la famille s’accentue par les allers-retours entre le salon et la cuisine au moment de la préparation du dîner.
Mais dès lors, comment pourrait-on créer un moment de qualité entre les enfants et les parents pendant la préparation du repas ?
 A petit est un écosystème composé par une application, une surface interactive et des outils permettant les adultes et les enfants de cuisiner ensemble.

ustensiles de cuisines ergonomiquement pensés pour cuisiner entre parents et enfants, produits du projet de diplôme de Bruna Miggliavacca


10h15 Étienne Axelos

Mémoire : Un moment pour penser

Directrice : Caroline Bougourd

Projet : Soni-Kit

Directeur : Paul Emilieu

 

Anne-Laure Bésanger
Mémoire : L'erreur
Directrice de mémoire : Caroline Bougourd

Titre du projet : Hapi - Sensitive surrounding
Directrice de projet : Sylvie Peyricot Chanchus

Comment rendre visible un niveau d’exposition à la pollution quotidienne en un clin d’œil ?
Dans un contexte de crise écologique, Hapi est un dispositif militant prenant la forme d’un drapeau. Il se compose d’un textile imprimé en sérigraphie, à l’aide d’encres thermosensibles, d’une carte Arduino, d’un capteur de pollution et d’un système chauffant. Lorsque le capteur détecte une source de pollution, le visuel du drapeau change pour avertir les personnes environnantes. Ce qui était alors invisible devient visible.
L’objectif est d’alerter et de sensibiliser les personnes à la pollution de leur environnement immédiat. Ainsi informées, sans filtre, elles ont la possibilité d’agir : en réduisant leurs propres impacts écologiques comme éviter de prendre la voiture, en se mobilisant avec des manifestations, en signant des pétitions mais aussi en se protégeant avec le port d’un masque, ou encore en évitant de faire du sport…


serigraphie avec encres thermosensibles: le dessin de poison rouge devient une arrête quand le senseur arduino détecte de la pollution. Projet de diplôme d'Anne LAure Besanger. Extrait

Florian Thomas
Titre: ADN
Directrice de mémoire: Caroline Bougourd
Titre: Le vivant dans la matière
Directeur de projet: Laurent Milon

Le vivant dans la matière est une recherche sur les biomateriaux et l'autogénération au travers le vivant. Ce projet questionne la possibilité de produire des matériaux naturels compatibles avec l'industrie. Cette recherche est illustré au travers deux projets:
1.  La conchyliculture, c’est à dire l'élevage des coquillages et plus particulièrement les coquilles de moules génère des déchets à une échelle industrielle.  Mon projet a pour objectif de les valoriser en exploitant leurs qualités mécaniques, chimiques et esthétiques : Elles ont ainsi fait l’objet de nombreuses expérimentations pour les transformer en un biomatériau qui soit compatible avec les contraintes de l’industrie.
2. Le mycelium est la partie structurante et souterraine du champignon, avec l'aide du biologiste Jean Guy Berrin, elle a fait l'objet de nombreuses expérimentations au travers l'assemblage de divers matériaux,  cette matière vivante se transforme en une matière active et auto-générative.

échantillons de matières créées à partir de la transformation des coquilles de moules recyclées, praojte de diplôme de Florian Thomas

Retrouvez les projets dans l'espace Vienot de l'ENSCI, du 5 décembre au 15 janvier 2019