Visuel Léone Alix MAZAUD

mémoire de diplôme : Lubrizopolis

Par

Il s'agit ici de développer une méthode ou procédure, appuyée sur une matrice, pour augmenter la réalité de l’espace urbain, appelé ville-environnement (VE), par des “plugins” ou modules d’extension alimentés par les données prélevées sur la ville-environnement. Ces modules sont de l’ordre de la visualisation numérique, de la projection dans le réel et/ou de la fiction et du jeu, respectivement envisagés comme couche virtuelle, couche sensible et couche expérientielle. Il faut imaginer ces couches d’existence comme celles d’une coupe géologique, un espace à n-dimensions qui emprunterait certains traits à l’idée de multiverse, tourné en multicouche. Elles sont à la fois superposées à la ville-environnement, ses prolongements imaginaires et en sont parties intégrantes dans un autre univers. C’est aussi un effort pour embrasser la ville plus intimement, l’enduire puis l’incruster par touches de subjectivité.

 

 

L'étude

Le droit d'auteur protège ce  document. Il peut être cité, en nommant son auteur et le contexte. Pour d'autres usages, merci de nous contacter