Armand BÉHAR

Plasticien, co-directeur du Centre de Recherche en design,

Responsable pédagogique du Mastère Spécialisé Création et Technologie Contemporaine

Né en 1963 Armand Behar est artiste-enseignant et créateur d'espaces dédiés à la création contemporaine. Il cofonde, dans les années quatre-vingt-dix, art3000-Le Cube où il crée le premier fablab de France. Dans les années deux mille, il crée à l'ENSCI – Les ateliers le post-diplôme CTC - Création et Technologie contemporaine.
En 2012, il ouvre la plateforme de recherche et d'expérimentations en art et industrie contemporaine PhénOrama et y développe à l'ENSCI 4 programmes de recherche soutenus par le Labex-Cap :
— L'œuvre d'art à l'ère des industries créatives,
— Uchronies des objets techniques,
— Villes informées-forme de ville
— Indian Gesthotèque.
En 2010, il intègre l'atelier de J. Magerand – Ecole nationale supérieure d'Architecture de Paris-La Villette (ENSAPV) comme enseignant des arts et des techniques de représentation. Depuis 2016, il est responsable de programmes de recherche à l'ENSCI, anime le programme : Écritures de création, pratiques de recherche et coordonne Design en séminaire, un espace d'échange et de réflexions sur les enjeux de la recherche par le design. Il collabore avec Geneviève Sengissen et  les designers Guillian Graves et Simon d'Hénin à la création d'un Master of sciences, dédié au bio- mimétisme. 

Par ailleurs, depuis les années 2000, il se consacre à la création d'une œuvre évolutive, Histoire d'une représentation, exposée dans des centres d'art, galeries, biennales. Chacune des pièces qu'il égrène au fil des expositions se constitue, suivant cette perspective, comme un indice par anticipation de cette fresque imaginaire. Ainsi, au travers les différents formats qu'il traverse, ce récit prospectif interroge les conditions d'apparition de l'œuvre. Ces recherches l'amènent à travailler aujourd'hui avec le Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative dans le cadre d'un programme dirigé par Jean Baptiste Buob et consacré à l'ethno-fiction. Ce travail porte sur l'adaptation des outils méthodologiques de l'anthropologie à des terrains fictifs et plus généralement sur une nouvelle forme d'anthropologie matérielle, proche du design fiction. 

site